Artiste Mime

Artiste Mime

La représentation la plus connue du Mime est certainement la forme classique et traditionnelle du spectacle, c’est à dire l’acteur seul en scène, tout de noir vêtu, sans utilisation d’aucun accessoire. Un bref aperçu sur le travail d’un mime…

Patrick Loriot

 

Patrick LoriotComme Mime, je travaille toujours avec la musique, et c’est avec plaisir que j’ai pu découvrir  tant de possibilités différentes. Par exemple, l’adaptation du mime à la musique classique est beaucoup plus difficile avec un orchestre, qu’avec de la musique enregistrée. L’orchestre et l’acteur doivent être parfaitement accordés. Il est nécessaire d’être précis et « élastique »en même temps. Le jazz, ou l’animation pour des évènements publics, demandent surtout de l’improvisation et de la fantaisie.

C’est proprement à travers le geste que la personne peut entretenir avec ce qui l’entoure des rapports très importants. Le même geste, chaque fois, exprime et communique avec les autres, codifiant un langage d’après un schéma tiré de l’expérience et de l’imitation des gestes d’autrui.

Dans l’expression mimique et gestuelle, il n’existe pas d’autre intermédiaire que le corps. Ainsi, on peut dépasser les barrières, qu’elles soient culturelles ou sociales, morphologiques ou structurelles. Le geste peut opérer le miracle de redonner à tout le monde un sens profond de libération et offrir la possibilité de se manifester.

Peu de personnes sont capables de transposer ceci sur un plan artistique, mais chacun de nous à la possibilité d’intérioriser le mouvement et de répondre avec le maximum d’efficacité corporelle aux sollicitations de l’existence et du rapport avec les  autres.

Pour ceux qui sont intéressés par les problèmes de la psychomotricité, je veux citer ce qu’a dit Jean Le Boulch: « L’expression corporelle permet d’aller encore plus loin que le verbalisme, et de redécouvrir l’expression au niveau du corps vécu, qui est celui avec lequel je peux communiquer ».

Le mime sert partout, aussi bien pour la communication dans notre vie quotidienne ou  au travail que pour le théâtre ou la danse…

Enfin, c’est la base même de notre langage et il n’a pas de frontière!